Et que ferions-nous si toutes nos enseignes passaient sous pavillon étranger ?

Et que ferions-nous si toutes nos enseignes passaient sous pavillon étranger ?

C’est une histoire bien belge de vouloir vendre nos commerces, banques et industries au-delà de nos frontières. Nous constatons que de plus en plus de chaines de magasin comme Vandenborre (Fnac, Darty), Krëfel (Bientôt sous pavillon Français) et Mediamarkt (Metro Groupe Allemand) sont désormais sous la bannière étrangère. Mais quel impact pour le consommateur et pour les appareils vendus ?

Je m’explique. Quand nous achetons nos électroménagers, nous les achetons à des filiales belges comme Siemens, Bosch, Whirlpool, etc… Ces sociétés sont établies en Belgique, généralement elles ont des bureaux à Bruxelles avec des commerciaux et un service administratif belges et souvent un service après-vente situé également en Belgique.

Imaginons à présent que ces mêmes électroménagers soient fournis directement par la France ou l’Allemagne et que ces chaines ne s’approvisionnent plus dans les filiales belges.

Continuons dans cette logique et imaginons que les importateurs belges doivent dès lors licencier 2 ou 3 personnes comme leurs commerciaux internes ou externes ou des services administratifs. Imaginez le nombre d’emplois perdus.

A l’heure de l’économie circulaire, il faut s’interroger avant de vendre toutes nos industries et commerces de masse à l’étranger.

Chez Electro & Cuisine Defitec, je m’efforce chaque jour de passer mes commandes chez des fournisseurs belges, mêmes des fabricants belges (voir notre autre article à ce sujet) et nous ne commandons nos électroménagers que dans des filiales installées en Belgique quand le système le permet.

Nous devrions consommer bien plus local, retrouver le sens du commerce de proximité. Même à plus de 30 km, Internet nous offre un moyen de communication extraordinaire et il faut l’utiliser à bon escient. Comment ? Et bien au lieu de commander vos chaussures sur Zalando (Groupe Allemand), pourquoi ne pas voir si un commerçant belge, possède un site web pour lui commander vos chaussures. Au lieu de commander sur Hello Fresh (Néerlandais), pourquoi ne pas retourner chez votre marchand de légumes local ou sur les sites web tels que Paysans et Artisans (Belge) ? Evidemment le prix est un facteur important et nous devons, nous commerçants, proposer des prix compétitifs.

Mais, et j’en terminerais avec cela, imaginez que la consolidation des chaines d’électroménagers se poursuive. Lorsque Boulanger rachète le réseau Krëfel, c’est un grand groupe qui se consolide et achète une part de marché. Imaginez que ces chaines soient aux mains de 2 ou 3 groupes. Pensez-vous que la concurrence continuera ? Probablement pas, tous les économistes vous le diront. Consolider le marché en rachetant des concurrents contribue uniquement à réduire la concurrence et ceci contribuera inévitablement à terme à faire augmenter les prix et à réduire l’offre proposée aux consommateurs. Donc cette consolidation s’inscrit dans un mouvement qui ne bénéficiera pas au consommateur.  

Pour conclure, faisons une concurrence saine et achetons local… c’est la clef d’un commerce moderne, d’un service de qualité et de prix compétitifs à notre clientèle.

Thomas


A lire aussi sur le même sujet : le commerce local est-il mort ? 

Articles en relation

Ajouter un commentaire Les champs marqués d'un  sont obligatoires.

 (avec http://)

Retourner en haut de la page

Recevez notre Newsletter !

Pour vous informer sur nos actualités et découvrir tous nos conseils.